VISION : La Déficience Maculaire liée à l’Age, une affection de plus en plus préoccupante

L’œil renferme plusieurs membranes et cellules qui interagissent pour nous permettre de bien voir et sa dégénérescence peut vite devenir un sérieux problème visuel : la DMLA.

La DMLA ou Déficience Maculaire Liée à l’Age est une  maladie oculaire dégénérative  qui touche la rétine.  Elle apparaît le plus souvent à partir de 50 ans et se traduit par une altération de la vision centrale entraînant  la présence d’un "scotome", petite tâche noire qui apparaît sur l’objet observé. 

Alors que la vision périphérique n’est pas touchée, cette gêne est un handicap pour la lecture, la reconnaissance des détails, des visages et pour la conduite.

La DMLA touche environ 12% de la population âgée de 65 à 75 ans. En France, les estimations portent même à 2 millions, le nombre de personnes atteintes par cette affection. Cause principale de cécité des seniors occidentaux, cette maladie devrait augmenter de 50% d’ici 2020, profitant du vieillissement de la population. 

Cette déficience visuelle a une composante génétique, c'est-à-dire qu’elle peut être transmise par hérédité. Le risque est d’ailleurs quatre fois plus important si un individu de la famille en est atteint. Un risque également accentué par le mode de vie.

Le tabac et la surcharge pondérale sont considérés comme des facteurs aggravants  multipliant la menace par 3 ou 6. 

Pour savoir quelles sont les prédispositions de chacun, un dépistage précoce est recommandé.

Il faut alors réaliser un fond de l’œil chez l’ophtalmologiste pour voir si des lésions apparaissent.

En cas de contrôle positif, une angiographie doit être pratiquée. Cela va mettre en évidence la nature exacte des lésions de l’œil malade qui servira ensuite à évaluer les signes annonciateurs au niveau de l’autre œil.

Malheureusement, aujourd’hui, il n’y a aucun remède pour les réparer.

La prévention est donc, à l’heure actuelle, le meilleur moyen d’éviter l’aggravation de la maladie voire l'apparition.

C’est en ce sens que BioEnergies a créé le Visio Myrtille et plus récemment NutriVision Expert. Deux solutions à base de plantes afin de préserver au mieux le capital vision et de soulager les problèmes  oculaires liés à l’âge. 

La DMLA touche environ 12% de la population âgée de 65 à 75 ans.

En France, les estimations portent même à 2 millions, le nombre de personnes atteintes par cette affection.

Evolution de la DMLA

La Déficience Maculaire Liée à l’Age n’apparaît pas sous sa forme la plus grave du jour au lendemain. En général, les personnes atteintes passent par plusieurs étapes. Cette maladie peut être présente depuis des années avant que les premiers symptômes n’apparaissent.

Mais après l'apparition des premières lésions, cette affection poursuit son évolution jusqu’à débuter par une baisse de l’acuité visuelle.

La vision humaine est un phénomène très complexe qui permet de transformer des informations lumineuses en informations bio électriques interprétables par le cerveau. Au cours de ce processus, la rétine a pour rôle de capter cette lumière et de la transformer en impulsions transmises au nerf optique.

La sensibilité au contraste est altérée si bien qu’on a l’impression de manquer de lumière, par exemple quand on lit un document. Puis, les détails s’estompent, s’installe alors un sentiment de flou.

Ensuite, les lignes droites se déforment, prennent l’allure de vagues avant qu’une tâche noire apparaisse au niveau de la vision centrale. C’est pour éviter cette aggravation qu’il est important de prendre soin de sa vision dès l’approche de la cinquantaine.

Les formes de DMLA

Il existe deux formes de DMLA, celle dite "Sèche" et celle appelée "Humide". Touchant près de 90% des cas, la forme sèche est la plus légère.

Elle est également nommée forme "Atrophique" puisqu’elle entraîne une atrophie des cellules rétiniennes.

Son évolution est en général assez lente et perturbe la lecture, l’écriture et modifie progressivement l’acuité visuelle.

Les personnes qui en souffrent peuvent donc vivre très longtemps avec cette simple gêne.

La forme "humide" ou "Néovasculaire" ou "Exsudative", revêt un caractère plus sérieux.

Elle se caractérise par la formation de vaisseaux sanguins anormaux dans la région de la macula pouvant entraîner une hémorragie.

Cette forme qui touche donc une minorité de personnes est par contre responsable de 70% des cas de perte de la vision. Les symptômes classiques de la DMLA sont présents mais c'est l'apparition d'une tache sombre au milieu du champ de vision qui caractérise cette forme de la maladie pour laquelle il convient de réagir très vite.

La myrtille au secours de la vision

Si la myrtille est connue pour être délicieuse en confiture ou en tartes, elle est aussi réputée pour améliorer la vision.

On doit cette découverte aux aviateurs de la Royal Air Force (aviation anglaise) qui utilisait cette baie afin d’améliorer leur vision nocturne.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, ils effectuaient leurs raids de nuit afin de mieux échapper aux Allemands. Et, pour  avoir une meilleure vision nocturne, ils avaient pris l’habitude de manger de la confiture de myrtille. Une idée qui a porté ses fruits en suscitant l’intérêt des chercheurs.

Ils ont découvert qu’elle favorisait la production de rhodopsine, une des cellules présentes dans la rétine.

Et, c’est précisément sur le contraste, un des signes de la DMLA, que ces cellules agissent, favorisant l’acuité visuelle en faible lumière.

Cette baie rentre d'ailleurs dans la composition de Visio Myrtille, Nutrivision et NutriVision expert, 3 compléments alimentaires destinés à préserver la qualité de votre vision.