Transit :

Constipation, une affection très fréquente

 

 

Partout dans le monde de nombreuses personnes souffrent de constipation.

En occident, ce chiffre s’élève entre 10 et 30 % de la population adulte.

La constipation est une affection majeure et si toute fois elle ne menace pas la vie des personnes, elle nuit considérablement au confort de vie.

La constipation peut devenir dangereuse pour notre organisme si elle devient chronique. L’accumulation de selles dans les intestins provoque une élévation du niveau de toxines et peut induire des troubles graves comme une occlusion intestinale, des hémorroïdes, des fissures anales ou encore une incontinence fécale.

 

 


 Qu'est-ce que la constipation ?


La constipation se traduit par un retard et/ou une difficulté dans l’évacuation des selles. La quantité des selles diminue, elles se déshydratent, deviennent sèches et dures. On emploie le terme médical  de constipation à partir du moment où  les selles sont émises moins de 3 fois par semaine.

Il existe deux types de constipation qui induisent des mécanismes différents mais qui peuvent se chevaucher. Il y a la constipation de progression issue de trouble du transit, ou la constipation d'évacuation issue de troubles de la défécation. On les distingue de deux manières différentes :

- La constipation occasionnelle :  Elle dure de quelques jours à quelques semaines maximum, avant que le transit ne se remette à fonctionner normalement.  

- La constipation chronique : Lorsque l’on rencontre une difficulté importante à l’évacuation des selles depuis plusieurs mois (minimum 6 mois), accompagnée de symptômes plus ou moins invalidants.

 


Les causes


Elle survient en général lors d’un évènement ponctuel bien spécifique  comme par exemple :

Une baisse de la consommation hydrique
Une alimentation déséquilibrée
Un voyage
Une période  de stress
La prise de médicaments
La sédentarité
Diminution de l’activité physique
Des hémorroïdes

Les femmes sont plus sujettes aux problèmes de constipation, environ 3 à 4 fois plus que les hommes, principalement à cause des variations hormonales.

La population des personnes âgées est aussi particulièrement touchée, en effet à partir de 60 ans le risque augmente aussi bien chez les hommes que chez les femmes. En cause la sédentarité, l’alimentation, les traitements médicamenteux et certaines pathologies.

 


Les symptômes


Les symptômes de la constipation sont l’émission de selles :

moins fréquentes
de petits volumes,
sèches et compactes
des troubles  digestifs peuvent également apparaître induisant des ballonnements, gazs, spasmes intestinaux, hémorroïdes.

Mais aussi des troubles divers  tels que :

Ballonnements
Flatulences
Mauvaise haleine
Teint brouillé, terne
Migraine
Frilosité

 


  Traitements Alternatifs


Concernant la constipation chronique, des techniques d’investigations plus poussées seront nécessaires, avec éventuellement des conseils en compléments alimentaires voir des traitements médicamenteux si le problème persiste dans le temps.

Pour une constipation consécutive à la prise de certains médicaments, le médecin tentera d’adapter le traitement médicamenteux, afin de relancer un transit intestinal ralenti.

 Conseils Hygiéno Diététique :

Il est conseillé d’adopter quotidiennement des mesures de prévention simples et efficaces pour aider à favoriser un bon transit et réduire les risques de complications.

Boire 1 à 2 litres d’eau par jour pour limiter l’apparition de selles déshydratées
Augmenter sa consommation d’aliments riches en fibres comme les légumes, les fruits, les céréales complètes, les légumineuses,.
 Les fibres forment un gel qui au contact de l’eau entoure les selles, augmente leur volume et facilite leur passage
Manger lentement dans le calme, afin de favoriser une meilleure digestion
Se présenter à la selle tous les jours pour éduquer son organisme
Ne pas se retenir d’aller à la selle car cela pourrait créer des blocages psychologiques
Faire de l’exercice afin de stimuler l’avancée des selles plus efficacement 
Si l’exercice vous est déconseillé, se masser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre

L’application de ces conseils fait aussi effet de traitement si la constipation est déjà présente

 

Plantes et solutions naturelles :

Les plantes représentent un traitement alternatif efficace à mettre en place tant en terme de prévention que de soulagement.

La rhubarbe : Réputée pour accélérer le transit intestinal, elle agit comme un laxatif naturel.

Le pruneau :  Très riche en fibres solubles qui gonflent au contact de l’eau dans les intestins pour former un gel qui favorise l’élimination de selles.

Les graines de lin : Mixées dans la soupe ou un jus de fruits permettent de donner du volume aux selles.

Concernant les compléments alimentaires, il est important de sélectionner des actifs qui vont à la fois stimuler le péristaltisme (ondes de contractions musculaires des intestins pour faire avancer les selles), mais aussi réhydrater les selles pour faciliter leur passage.

Le Séné : C'est une plante médicinale originaire d’Inde qui est réputée pour ses propriétés laxatives douces.  De ses feuilles.  Il contient des sennosides qui  agissent  en accélérant le transit et en hydratant les selles.

                                                                                                                                      

Pour conclure quel que soit le type de constipation, la première approche sera d’effectuer des changements d’hygiène de vie, suivie par la prise de compléments alimentaires naturels pour réveiller le transit en douceur.

Si les symptômes persistent et que l’état général ne s’améliore pas il est conseillé de consulter un médecin, ainsi la prise de traitements médicamenteux ne doit se faire que sous contrôle médical et en dernière option.

 

Transital

Transital

Soulage vos intestins et facilite le transit
24,90 €
5,5% taxe inclut
Transital Stick

Transital Stick

Gel buvable pour libérer votre transit
17,90 €
5,5% taxe inclut