"Nous avons l’âge de nos artères" dit-on, mais aussi de nos veines !

En fin de journée, nous avons des jambes lourdes, chaudes, douloureuses, des pieds enflés, des chevilles gonflées…

C’est une des conséquences du vieillissement : comme nos artères, nos veines aussi vieillissent. Et il faut prendre cela au sérieux. Sinon, les choses peuvent s’aggraver et la souffrance augmenter.

Qu’est-ce que l’insuffisance veineuse ?

L’insuffisance veineuse est une déficience de la circulation de retour, trajet du sang des pieds vers le coeur. Pour remonter de bas en haut, en défiant les lois de la pesanteur, le sang a besoin de parois veineuses en bon état, souples, toniques. On appelle « reflux veineux » l’inversion de ce processus. Le sang redescend dans les veines vers les pieds au lieu de remonter vers le coeur, à cause : 

► D’un mauvais état des parois veineuses qui se relâchent, se dilatent et se déforment par manque de tonicité, d’élasticité et de résistance.

► D’un mauvais état des valvules, ces petits clapets situés sur la paroi interne des veines qui se ferment quand le sang remonte.

Si le tissu veineux est altéré, les valvules jouent mal leur rôle et il y a une stase veineuse : le sang reste dans les veines qui se dilatent.

Les complications de l’insuffisance veineuse : Varices, attention, danger !

Les varices sont des veines dilatées et saillantes qui apparaissent à l’intérieur des jambes chez les personnes ayant des problèmes circulatoires. Elles s’accompagnent d’une vive douleur brûlante tout au long du parcours dilaté, bosselé, tortueux et bleuté des veines. Si on ne fait rien, les choses s’aggravent. Un ulcère variqueux peut se former, plaie qui suinte en permanence au moindre contact. C’est très douloureux et dangereux.

Une autre complication est plus grave encore : un caillot de sang peut boucher une veine, c’est la phlébite. Et si ce caillot migre, il peut provoquer une embolie pulmonaire mortelle« Il faut absolument traiter les problèmes de veines dès leur apparition. Sinon, des varices se forment. Et cela peut conduire à des complications dangereuses. Des ulcères variqueux peuvent apparaître si l’on ne fait rien, et de graves phlébites. » Extrait de l’émission « La santé d’abord » sur France 3

Une mauvaise circulation peut entraîner aussi un problème lymphatique ou de douloureuses hémorroïdes...

Le problème lymphatique : La lymphe est le liquide jaune clair qui occupe l’espace entre les cellules du corps. Produite par exsudation du plasma sanguin, elle circule dans les vaisseaux lymphatiques. Or en cas de mauvaise circulation, l’inflammation et l’induration douloureuse des tissus mal irrigués perturbent aussi la circulation lymphatique. La lymphe ne remplit plus dans ce cas sa double fonction : nourrir les cellules et évacuer les déchets qu’elles produisent. L’organisme tourne alors au ralenti. On est toujours fatigué, sans ressort « Lymphatique ».

Les hémorroïdes sont une dilatation anormale des veines situées sous la peau de l’anus ou du rectum. Ces varices sont très douloureuses, surtout lors de la défécation, provoquant un saignement. La principale cause est la constipation qui implique de faire des efforts lorsqu’on va à la selle. Une alimentation trop épicée les provoque aussi. Le traitement suppose d’agir sur la cause en stimulant le transit de façon à ne pas avoir à pousser lors de la défécation et en supprimant les épices, dont le poivre.

LES FACTEURS DE RISQUE : 

• Forte chaleur : pendant l’été ; en voyage dans des pays chauds ; l’hiver, dans un appartement trop chauffé ou avec un chauffage par le sol.

• Station debout prolongée pour raisons professionnelles.

• Personnes sédentaires ne faisant pas d’exercice.

 • Vieillissement, avec érosion du tissu des parois veineuses.

 • Grossesse.

• Troubles du cycle féminin, ménopause.

 • Obésité.

• Immobilisation prolongée en position assise : voyage en voiture, train, avion.