LE MICROBIOTE INTESTINAL :

l'allié indispensable d'une bonne santé 

 

L’organisme est composé de nombreux microbiotes (poumons, peau, vagin…) mais le microbiote intestinal est le plus important du corps humain. Appelé aussi flore intestinale, le microbiote intestinal est composé de micro- organismes qui peuplent notre intestin. Considéré comme un organe à part entière, le microbiote intestinal et ses multiples rôles, sont peu à peu révélés, néanmoins il n’a pas encore, loin de là, dévoilé tous ses secrets.

Aujourd’hui, on reconnait officiellement, que le microbiote joue un rôle fondamental dans les fonctions digestives, métaboliques, immunitaires et neurologiques. Par conséquent, une altération de son équilibre peut être à l’origine de maladies et entamer sérieusement votre capital santé. Découvrez les rôles essentiels du microbiote qui permettent de préserver votre santé et surtout notre solution pour restaurer et maintenir son équilibre.

 


Qu'est-ce que le microbiote intestinal ?


Le terme « microbiote » (le contenu) désigne l’ensemble de micro-organismes vivants dans un « microbiome » (le contenant) : l’intestin.

Le microbiote intestinal compte environ 100.000 milliards de micro-organismes soit un poids de l’ordre de 1,5 kg chez un adulte.

Ce microbiote est principalement constitué de bactéries, mais aussi de virus, parasites, champignons non pathogènes qui sont bénéfiques à l’organisme. Ils tapissent l’ensemble du tube digestif, (notamment l’intestin avec une concentration importante au niveau du côlon), le protègent et remplissent de multiples fonctions indispensables à votre bonne santé.

 

La composition du microbiote intestinal :

Il est composé de milliards de micro-organismes qui dans sa grande majorité sont des bactéries non pathogènes, dites « bonnes bactéries ». Leurs diversités sont très importantes, puisque l’intestin abriterait environ 160 espèces différentes dont seulement la moitié serait commune d’une personne à une autre. Le microbiote est considéré comme propre et unique à chaque individu.

Le microbiote intestinal contient également des virus de bactéries ainsi que des levures et des champignons. Il commence à se développer dès la naissance au contact de l’environnement extérieur. Sa composition évolue de manière importante pendant les premières années de la vie avec l’alimentation, l’hygiène de vie, la prise de médicaments et la génétique.

Sous l’influence de certains facteurs, la composition du microbiote peut varier, évoluer au cours de la vie (modifications de l’hygiène de vie, traitements médicaux...).

 


Quel est son rôle dans l'organisme ?


 

 


Qu'est ce qui menace le microbiote ?


Le microbiote qu’héberge votre ventre est une barrière entre le monde extérieur et votre organisme, c’est pourquoi il est particulièrement sensible à certains facteurs qui entraînent son déséquilibre :

 Vieillissement

 Toxines, polluants, pesticides, additifs alimentaires…

 Prise de médicaments (antibiotiques/ anti-inflammatoires)

 Chimiothérapie, radiothérapie…

 Mauvaise alimentation : plats industriels, aliments pauvres en fibres, édulcorants, alcool, sucre…

 Stress et fatigue

 

La dysbiose en quelques mots :

Dysbiose est un déséquilibre de la biodiversité de notre flore intestinale qui se traduit par un changement dans la composition (quantitative et qualitative) des populations bactériennes de l’intestin. Certains membres du microbiote vont se trouver en nombres insuffisants et d’autres inoffensifs, quand l’équilibre est maintenu, verront leur population augmenter jusqu’à devenir pathogènes.

Un tel déséquilibre, s’il perdure, fragilise le ciment qui unit les cellules intestinales. La barrière étanche entre l’intestin et les vaisseaux sanguins est rompue. On parle alors d’hyperperméabilité intestinale. Celle-ci favorise le passage de fragments alimentaires et de bactéries dans le circuit sanguin. Les bons nutriments sont également moins bien absorbés et un état d’inflammation chronique peut aussi s’installer.

 

Un microbiote qui souffre se manifeste souvent par des troubles digestifs, une sensibilité accrue aux infections, allergies et inflammations, voire des pathologies plus graves (maladies auto-immunes).

Il est donc impératif, pour une bonne santé, de prendre soin de cet équilibre et réensemencer votre microbiote avec des probiotiques.

 


Nos solutions : quelques conseils pour avoir un microbiote "en bonne santé" 


Pour rééquilibrer la flore intestinale, il faut favoriser la présence des micro-organismes protecteurs par l’utilisation de probiotiques, prébiotiques et symbiotiques (c’est-à-dire qui combinent les effets des pré et probiotiques).

Il est conseillé, en parallèle, d’adopter une bonne hygiène alimentaire en consommant plus d’aliments riches en fibres et fermentés.

 

Quelques conseils pour prendre soin de son microbiote au quotidien : 

 Une alimentation équilibrée et variée, riche en fibres (Fruits, légumes, céréales complètes…). Les fibres ont de nombreux effets bénéfiques sur les micro-organismes intestinaux et sont associées à la création d’une plus grande diversité de cette flore intestinale, tout en limitant l’absorption des graisses par l’organisme. Des modifications du régime alimentaire ont une influence très rapide sur le microbiote et une alimentation riche en calories, appauvrit la diversité du microbiote.

 Consommer des prébiotiques et probiotiques chaque jour.

 Eviter l’excès de viande rouge, la charcuterie, les produits industriels, les produits gras, les aliments frits, les produits sucrés et les sucres raffinés. Ses aliments vont produire des résidus lors de la digestion qui peuvent s’avérer nocifs. C’est en stagnant dans le côlon et en favorisant une flore de putréfaction que les bactéries vont dégager des toxines. Si ces résidus continuent de stagner dans le côlon et dans l’intestin cela entraînera à la longue une inflammation, puis une perméabilité intestinale en même temps qu’un déséquilibre de la flore.

 Boire 1.5 l d’eau par jour.

✓ Privilégier 8h de sommeil réparateur 

 Eviter les situations de stress(on sait que le stress perturbe le fonctionnement de l’appareil digestif).

✓ Pratiquer une activité physique régulière (ex : la marche soutenue pendant 30 minutes). Elle participe au maintien d’une flore intestinale de qualité en favorisant la motricité intestinale.

 Utiliser des antibiotiques uniquement lorsque cela s’avère nécessaire… (inutiles en cas de maladie d’origine virale). En effet, les antibiotiques détruisent à la fois les bonnes et les mauvaises bactéries de notre microbiote.

 

Les prébiotiques indispensables à la prolifération des probiotiques :

Les prébiotiques sont des fibres végétales. Leur particularité est d’être à la source des « probiotiques », les bactéries de la flore intestinale indispensables à la vie. Notre organisme ne peut pas entretenir une bonne flore intestinale, riche de ces fameuses « bactéries probiotiques », sans une bonne alimentation riche en « fibres prébiotiques ».

Les fibres des fruits et légumes sont celles qui nourrissent les « bonnes » bactéries intestinales et les aident à se reproduire.

 

 Quelques aliments à effet Prébiotiques :

-       Ail, Oignon, Artichaut

-       Asperges

-       Poireau

-       Salades frisée, scarole, la chicorée

-       Blé et tous les produits dérivés (ex : pain au levain)

-       Banane

 

Les probiotiques ou « bonnes bactéries »

Ce sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels.

Les probiotiques, contribuent à corriger la perméabilité de l’intestin en apportant de bonnes bactéries qui occupent le terrain sur la paroi, empêchant la colonisation de la flore par des bactéries pathogènes.

Ce sont en réalité pour l’essentiel, des ferments lactiques présents dans notre tube digestif.

 

Quelques aliments fermentés à effet Probiotiques :

-       Les yaourts et laits fermentés (meilleures sources de probiotiques « naturelles »).

-       Les fromages bleus, Les croûtes de fromage (préférer les fromages fermiers)

-       Chou fermenté ou choucroute (aliment lacto-fermenté)

-       Les olives (aliment lacto-fermenté)

-       Certains aliments fermentés dérivés du soja : shoyu, tamari (sauce) et miso, … 

-       Le Kéfir : boisson naturellement gazeuse par fermentation de graines dans le lait ou dans de l’eau sucrée et fruitée. (Excellente source de bactéries lactiques et de levures)

-       Le kombucha boisson fermentée dans l’eau sucrée et fruitée (Excellente source de bactéries et de levures)

 


Alors pourquoi prendre des probiotiques en gélules ?


Ces apports via l’alimentation restent limités en quantité et en variété.

Bien qu’il soit important de consommer quotidiennement des aliments fermentés contenant des probiotiques, il est néanmoins impossible d’en mesurer la quantité ingérée et on remarque que la variété des souches consommées est limitée (principalement des bactéries du genre Lactobacillus, excepté le kéfir qui est composé de bactéries lactiques, acétiques et de levures).

Les compléments alimentaires vous permettent d’assurer un apport de souches variées, étudiées cliniquement et dans des quantités suffisantes, ce qui est fondamentalement différent. D’ailleurs, cet apport de probiotiques via les compléments alimentaires ne dispense pas d’une alimentation variée et riche en prébiotiques et probiotiques au quotidien.

 

On comprend bien maintenant la nécessité de prendre soin de son microbiote intestinal. Cette flore intestinale va finalement régir les processus de notre organisme afin que celui-ci fonctionne à son plein potentiel. Ainsi il contribuera au maintien de notre santé et  de notre bien-être physique, émotionnel et psychique.

 

Evaluez dès maintenant l'état de votre microbiote,

FAITES LE TEST !

 


La sélection du pharmacien


 

Probiotiques 5 +

Probiotiques 5 +

L'atout majeur de votre bonne santé !
24,90 €
5,5% taxe inclut