Le sport après 50 ans : les bonnes pratiques à adopter

Faire du sport contribue grandement à notre santé et à notre bien-être. Ceci est vrai tout au long de notre vie, mais lorsqu’on vieillit il faut prendre quelques précautions élémentaires, en particulier sur le plan cardiovasculaire. Au delà de 50 ans, surtout si on n’a pas fait d’exercice physique depuis plusieurs années, avant de pratiquer un sport, quel qu’il soit, il faut impérativement consulter un médecin, l’idéal étant de voir un cardiologue afin d’évaluer l’état de son coeur avec un électrocardiogramme. Cet examen présente un double intérêt pour le "senior" : non seulement il permet de révéler une éventuelle anomalie cardiaque, qui est une contre-indication à la pratique de certains sports, mais il permet aussi d’évaluer la condition physique, élément capital avant d’entreprendre un effort sportif.

La meilleure façon, c'est de mettre un pied devant l'autre!

A un senior qui a passé avec succès l’examen cardiaque mais qui n’a pas fait de sport depuis longtemps et qui est en mauvaise condition physique, nous conseillons vivement de commencer par la marche qui un exercice propice à la remise en mouvement du corps. Les bienfaits de la marche sont réels. Nous avons en effet deux médecins, notre pied droit et notre pied gauche. Ne souriez pas en lisant cette phrase, car la marche devrait faire partie de l’hygiène de vie de chacun, surtout quand on prend de l’âge. Les personnes qui marchent régulièrement après 50 ans tombent moins souvent malades que les sédentaires. 

La meilleure façon de marcher :

• Gardez une allure constante, plus ou moins rapide selon votre âge et votre état.

• Evitez de perdre le souffle et d’élever le rythme cardiaque.

• Balancez les bras d’avant en arrière.

• Restez bien droit, le menton parallèle au sol.

• Portez des vêtements amples, en textile naturel (laine, coton) ou spécialement adaptés.

• Portez des chaussures souples, légères, qui soutiennent bien le pied. Le corps étant remis en mouvement par la marche, et alors seulement, faire du sport deviendra possible, en y allant progressivement, patiemment, par paliers successifs, en fonction de son âge.

Attention au surpoids!

Il y a un cas particulier qui accroît les facteurs de risque et nécessite de prendre des précautions supplémentaires, c’est l’excès pondéral. C’est enfoncer une porte ouverte que d’écrire à l’attention des personnes qui sont en surpoids que cela doit les inciter à une grande prudence avant de se lancer à corps perdu dans la pratique d’un sport. On pourrait objecter que faire du sport est une excellente solution naturelle pour perdre du poids. Mais il en est de la relation obésité-sport comme de la poule et de l’oeuf : est-il préférable d’entreprendre un régime amincissant avant de faire du sport ou bien estil recommandé de faire du sport pour maigrir ? Nous penchons pour la première solution. Mais compte tenu du binôme obésité-sédentarité, il est vrai que la reprise d’une activité physique est absolument indispensable à qui veut maigrir, en plus du régime et des produits amincissants. Nous préconisons simplement d’y aller très prudemment, très progressivement, et pourquoi pas, il est bon de le redire, en faisant précéder la pratique du sport par une période de quelques semaines de simple marche, puis de marche rapide, ou même de randonnée.

D'autres précautions à prendre. 

Il y a d’autres précautions à prendre. Il est très important de ne pas faire de sport après manger. Si on a fait un repas copieux, il faut impérativement attendre au moins deux heures. Après un repas plus léger, cette durée peut être raccourcie, mais sans jamais descendre en deçà d’une heure. La raison est simple. Pendant la digestion, le sang est mobilisé pour assurer les fonctions digestives. Trois organes sont alors gros consommateurs de sang : l’estomac, le foie et l’intestin. Le cerveau est moins irrigué. C’est pourquoi on somnole après le repas. La distribution du sang dans l’organisme redevient normale après la digestion. C’est le meilleur moment pour se mettre à faire du sport. N’oubliez pas de boire pendant l’effort (s’il dure longtemps) et après, afin de compenser les pertes d’eau dues à la transpiration. Si on ne boit pas suffisamment, les conséquences sont connues : fatigue, maux de tête... La transpiration induit d’autre part une perte de sels minéraux qu’il convient de compenser avec des compléments alimentaires appropriés. Ne faites pas d’exercices violents et prolongés en cas de canicule. Faites du sport le matin de bonne heure ou en fin d’après-midi. Enfin, il est indispensable de procéder à un échauffement avant de commencer votre activité physique. Cet échauffement met en condition optimale le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire et la capacité musculaire. Mais en respectant ces précautions, le sport est évidemment un facteur de santé et de bien-être que nous vous recommandons.

Les bienfaits principaux :

• Améliore la fonction respiratoire, ce qui accroît la capacité pulmonaire et favorise la distribution de l’oxygène dans le corps.

• Régule le fonctionnement de la "pompe" cardiaque, ce qui a un rôle préventif limitant les risques d’accident cardiovasculaire.

• Stimule le "retour veineux" en actionnant les valves internes des veines des jambes qui permettent au sang de remonter.

• Favorise le gainage abdominal et facilite la digestion, ce qui évite les ballonnements et les flatulences, d’où un effet "ventre plat".

• Stimule les contractions musculaires péristaltiques qui font progresser le transit du bol alimentaire dans l’intestin.

• Contribue à solidifier les charpentes articulaires en drainant les déchets métaboliques qui polluent le tissu conjonctif cartilagineux en cas d’arthrose.

• Contribue à résorber l’inflammation rhumatismale et calme la douleur en permettant une meilleure lubrification articulaire.

• Permet de rétablir l’équilibre acidobasique interne en favorisant la mobilisation et l’élimination de l’acide urique et autres toxines.

• Stimule le système endocrinien, ce qui accroît la synthèse des hormones, ces véritables outils de régulation de la matière vivante.

• Favorise le travail excréteur de la lymphe, ces 5 litres de sérum dans lesquels nos cellules baignent et déversent leurs déchets.

• Favorise la perte de poids en permettant le déstockage et la combustion de la graisse captive dans les adipocytes.

• Aide le corps à éliminer les polluants toxiques qui asphyxient les cellules et surchargent les tissus. Cette énumération est loin d’être exhaustive tant le sport contribue à la santé, au bien-être, à la forme, au mental et à la beauté. Si vous hésitez, voici quelques idées : marche, jogging, randonnée, aquagym, gymnastique chinoise (Tai Chi), natation, ski de fond… et n'oubliez pas, c'est la régularité qui compte.