L’abus de l’eau est conseillé pour votre santé

Indispensable à tout âge, l’hydratation est un besoin vital.

Passés 60 ans il convient d'y attacher la plus grande importance…

En moyenne, l’homme élimine 2,5 litres d’eau par jour par les urines, la transpiration,  l’évaporation ou même les selles.

Ces pertes doivent absolument être compensées car l'eau dont notre corps est composé à 70 % est garante du bon fonctionnement de notre organisme.

Mieux résister aux affections, entretenir le système hépatique et les reins, favoriser le transit intestinal, apporter les nutriments et minéraux indispensables et éliminer les toxines accumulées est impossible sans une bonne hydratation.

Le Programme National de Nutrition et Santé (PNNS) recommande de consommer un litre et demi à deux litres par jour de cette boisson vital.

Les boit-sans-soif : des vertueux !

Une hydratation insuffisante entraîne un manque qui se manifeste par un signal d'alarme bien connu : la soif. Il est important de noter que la soif est déjà le signe du manque d'eau dans l'organisme, en d'autres termes on pourrait dire que boire quand on a soif est déjà un geste d'urgence.

En effet, des signes sensibles comme la  fatigue physique et un amoindrissement de nos capacités intellectuelles sont la marque d'un manque d'eau dans le corps souvent consécutif à un amoindrissement du taux d'oxygénation du sang et à une température excessive.

Ces symptômes peuvent apparaître tout au long de l’année mais c’est en été que la situation tend à devenir plus critique. Lorsque la température extérieure augmente, notre corps subit aussi cette surchauffe. Synonyme de danger pour notre cerveau et nos organes, l’accroissement de température est compensé par une sudation amplifiée. 

Mais, qui dit  transpiration, dit évacuation de l’eau et  donc il faut redonner au corps ce qu’il vient de perdre.

Il est donc important de boire régulièrement de l'eau même sans avoir soif et surtout en été !

Vous l'avez compris nous parlions uniquement d'eau. Il est évident que la consommation d'alcool est néfaste pour la santé. 

Pour autant saviez-vous comment s'appelle la maladie qui consiste à boire de l'eau pour répondre à un besoin constant de s'hydrater ?

Cette maladie s'appelle la potomanie et elle est malheureusement souvent le signe de problèmes psychologiques. 

Le bon réflexe !

Même en adoptant les bons gestes, il n’est pas toujours évident de savoir si on s’hydrate convenablement.

Pour cela, quelques indices sont faciles à repérer.

 

Tout d’abord, si les urines sont foncées, cela est souvent synonyme d’une mauvaise hydratation.

Ensuite, la fréquence de la miction (le fait d'uriner) est également un signe : si celle-ci devient moins fréquente,  c'est souvent la marque d'une hydratation défaillante.

Pour éviter de se poser continuellement la question, le bon réflexe à avoir est de garder près de soi une bouteille l’eau.

Qu’on soit à la maison ou en déplacement, il faut continuer à s’hydrater régulièrement.

attention, car ce n’est pas la quantité qui joue mais la fréquence à laquelle on consomme de l’eau.

Il est recommandé de boire huit verres dans la journée plutôt qu’un litre d’un seul coup.  

S’il est important de surveiller son hydratation à tout âge, ça l’est encore davantage pour les nourrissons et les personnes âgées. En effet à ces deux âges, on ressent moins fortement les effets de la soif, il convient donc d'être encore plus vigilant.
 

Mais attention, en été, il ne faut pas confondre boire et se rafraîchir. En cette saison, boire très frais est souvent  une envie mais cela ne garantit pas une bonne hydratation. Le corps va devoir réchauffer cette eau trop froide pour ne pas perturber son fonctionnement. Il dépense ainsi de l’énergie "inutilement".

Il convient donc de privilégier les boissons à températures ambiantes.

Néanmoins, si on tient à ces petits moments glacés, l’alternance des températures est une solution satisfaisante.

Les boissons tièdes comme les tisanes et thés peu infusés sont également à recommander. Par contre, il faut  éviter les cafés et  thés trop infusés car ce sont des diurétiques qui ont pour fonction de stimuler l'élimination de l'eau. 

Il est recommandé de boire huit verres dans la journée plutôt qu’un litre d’un seul coup.

Pour celles et ceux qui sont adeptes des jus de fruits et des sodas, malgré leurs publicités "rafraîchissantes", ils sont à consommer avec modération en fonction de leur teneur en sucre.

En effet, une forte teneur en sucre les rend impropres à une hydratation de qualité. Ceci étant, ces boissons sont très riches en eau, donc si vous vous laissez tenter, privilégiez les boissons sans sucres rajoutés ou avec une teneur allégée (attention aux édulcorants de synthèse également).

Par contre, l’alcool est absolument à proscrire.

De l’eau dans l’alimentation !?

Mais, les boissons ne sont pas les seules à fournir une bonne hydratation. Les aliments sont d’importantes sources d’eau ! Les fruits et les légumes en regorgent.

Consommer des soupes froides, type gaspachos, en été est excellent pour notre corps. appréciées des petits comme des grands, les soupes froides sont un bon moyen de joindre l’utile à l’agréable.  

Autre préparation culinaire intéressante : les glaces ou plutôt les sorbets puisque ces derniers sont élaborés avec de l’eau, de la pulpe de fruits et du sucre.

Par contre, à l’instar de l’eau fraîche, elles vont avoir tendance à inciter notre corps à produire de la chaleur.

Ce dessert roi de l’été ne peut que constituer un complément  gourmand et agréable à une bonne hydratation.

Enfin, il faut surveiller la consommation d'aliments diurétiques tels que l’ail, l’ananas, l’aubergine, le céleri, le concombre, le fenouil, la figue, le melon, le navet, l’oignon, la pêche, le poireau et d’autres encore.

Toujours au rayon des précautions, le sel a pour effet de retenir l’eau.

Il faut donc avoir la main légère sur l’assaisonnement des repas et bien prendre en considération que les charcuteries, poissons fumés, chips, gâteaux apéritifs et fruits secs en contiennent beaucoup. D’ailleurs, la sensation de soif se fait toujours sentir après en avoir mangé.

Epancher sa soif en été ne devient plus une envie mais une nécessité. Il faut donc penser à s’hydrater  régulièrement en faisant attention d'ingérer des aliments qui lui sont défavorables. Ainsi, l’été pourra être caniculaire sans crainte.

Eau de source, eau minérale ou eau du robinet ? 

Boire de l’eau est donc indispensable. Mais, quelle eau doit-on privilégier ?

Qu’elle soit de source, minérale ou du robinet, chacune a des propriétés essentielles pour l’organisme.

Les eaux de source, provenant des nappes phréatiques non polluées, sont  directement consommables.

Elles ne subissent aucun traitement mis à part l’élimination d’éléments instables comme le gaz, le fer et le manganèse.

Celles dites "naturellement gazeuses" peuvent être regazéifiées avant d’être mises en bouteilles. De par leur

provenance, ces eaux de source sont très proches des eaux minérales.  

Les eaux minérales se distinguent par leurs teneurs en minéraux et oligoéléments dont les vertus peuvent

être thérapeutiques. Reconnues bénéfiques pour la santé par l’académie Nationale de médecine, elles ne sont en 

La consommation d’eau reste la principale source d’hydratation !

Revanche pas toutes identiques. Il est donc très bon d’alterner les marques pour bénéficier de toutes leurs propriétés.

Quant à l’eau du robinet, elle jouit d’une mauvaise réputation due à son traitement.

Pourtant, c’est le produit alimentaire qui subit le plus de contrôles en France et elle doit ré-

pondre à des critères de qualité rigoureux.

Les recommandations dictées par l’organisation mondiale de la Santé sont suivies de près par la France.

Ainsi, la minéralisation est limitée à 2 g par litre et le taux des composés tels que les chlorures, les sulfates et

les fluorures est scrupuleusement contrôlé.

Même si cette eau est traitée avec du chlore de l’ozone, elle doit être limpide, claire et sans odeur ni saveur.

Cependant, si un petit goût subsiste, l’eau du robinet peut être filtrée grâce à des carafes spéciales qui effacent

ce goût désagréable. Il n’y a donc pas de mauvaise eau pour s’hydrater et toutes sont essentielles pour le corps.

Evitez la déshydratation !

S’hydrater est indispensable en été. Mais, cela n'est pas incompatible, au contraire, avec des précautions à prendre pour éviter la déshydratation.

En premier lieu, il faut éviter d’avoir chaud et donc, de transpirer. Pour cela, il ne faut pas hésiter à se baigner en piscine ou à la mer.

Attention tout de même de ne pas aller dans l’eau sans avoir pris les précautions d'usage comme se mouiller la nuque et la tête pour éviter l’hydrocution.

Privilégiez également les coins ombragés fournis par les arbres ou les parasols. Ne pas non plus hésiter à appliquer une serviette humide sur ses épaules et se mouiller la tête. Les brumisateurs sont aussi une très bonne solution pour apporter humidité et fraîcheur.

Mais attention toutes ces petites astuces ne remplacent pas la consommation d’eau, principale source d’hydratation !