La vigne rouge, la reine des plantes veinotonique

Son efficacité a été démontrée par de très nombreuses études consultables facilement sur Internet. C'est la plante reine qui concentre le plus d'actifs naturels favorables à une bonne circulation veineuse dans les jambes.

Un peu de botanique :

C'est évidemment à cause de son fruit, le raisin que l'on connaît la vigne rouge ou vitus vinifera, partout dans le monde. Cette plante ligneuse à tige grimpante munie de vrilles, voit ses feuilles vertes au printemps se pigmenter progressivement pour prendre à l'automne une splendide couleur rouge sang… d'où son nom usuel.

Et d'histoire…

Connue depuis plus de 3500 ans, les grecs cultivaient déjà la vigne pour produire du vin. Ce n'est que beaucoup plus tard au XVII  siècle que la première mention de l'utilisation en phytothérapie des feuilles de vigne rouge est apparue. Les feuilles étaient alors utilisées en infusion pour traiter les jambes lourdes.

En 1652, Nicolas Culperer recommandait d’employer la vigne rouge sous forme de bain de bouche, pour blanchir les dents.

Depuis le milieu du XXème siècle, avec la découverte des antioxydants contenus dans les fruits et les pépins, la consommation de vigne rouge s'est encore développée.

La plante de la circulation

La vigne rouge dont on utilise les feuilles et les pépins de raisin, doit ses effets thérapeutiques principalement à deux composants :

• le resvératrol qui se trouve surtout dans la peau du raisin rouge

• les oligo-proanthocyanidines ou  OPC qui se concentrent surtout dans les pépins.

Ces deux composants sont des flavonoïdes du raisin, qui possèdent des  propriétés vasculoprotectrices et veinotoniques : ils sont particulièrement efficaces pour réduire la perméabilité des vaisseaux sanguins.

De plus, la vigne rouge est fortement concentrée en anthocyanosides. Ces éléments présentent une importante activité vitaminique P qui combat l'insuffisance veineuse et la fragilité capillaire cutanée (par augmentation de la résistance des vaisseaux et diminution et leur perméabilité). Enfin les tanins, favorisent la contraction des

cellules musculaires des vaisseaux, facilitant le retour vers le cœur, du sang accumulé dans les membres inférieurs. 

Ainsi, la vigne rouge tonifie les veines, d'où son utilisation dans les problèmes  de jambes lourdes, varices, couperose, fragilité capillaire et permet également de soulager les hémorroïdes bien qu'il ne s'agisse pas là de son indication principale.

Son efficacité a été démontrée par de très nombreuses études consultables facilement sur Internet. C'est la plante

reine qui concentre le plus d'actifs naturels favorables à une bonne circulation veineuse dans les jambes.

C'est pourquoi Bio Energies a concentré l'action de la vigne rouge dans les ampoules buvables de Veino’Action, dans les patchs Veino’Patch et dans le Gel Jambes Lourdes.