Digestion et fêtes de fin d'année

 

Les repas des fêtes de fin d’années ont la réputation d’être souvent gras, copieux et toujours riches en calories. Or, il est tout à fait possible de privilégier un menu léger, sain et équilibré. Fini les mauvais souvenirs d’estomac lourd, des ballonnements et indigestions, il est temps de prendre soin de sa santé digestive en proposant des alternatives tout aussi savoureuses. Voici quelques conseils et idées pour permettre de changer ses habitudes et proposer un repas de fête différent.




L'apéritif


 L’apéritif est englouti de telle façon que bien souvent, il apporte la satiété dès le début du repas. C’est dommage, car ce sont en général des préparations à base de feuilletage, de fromage, de foie gras qui vont alourdir la digestion par d’importants apports en graisses et avoir tendance à couper l’appétit. Pour alléger l’apéritif de Noël, voici quelques astuces :

-          Consommer du champagne plutôt que des cocktails. Le champagne fait partie des boissons alcoolisées les moins caloriques, il ne contient pas les sucres qui peuvent être présents en quantité importante au sein d’un cocktail. Malgré sa faible valeur énergétique, il est à consommer avec modération.

-          Pour éviter les feuilletages, on peut choisir de mettre le poisson ou les fruits de mer à l’honneur : verrines de crevettes au pamplemousse, toasts de saumon fumé et chantilly citronnée, bulots et mayonnaise à l’estragon, carpaccio de saumon fumé à l’avocat.

-          Pour ceux qui n’aiment pas le poisson, les crudités, les viandes maigres ou les fromages sont aussi une bonne façon d’appréhender le repas : mini brochettes de poulet avec une sauce cacahuètes, roulés de courgette à la ricotta épicée, plateau de crudités avec une sauce houmous et/ou guacamole, salade d’endives et œufs de cailles.


L'entrée


Les entrées typiques des fêtes de fin d’année sont en général plutôt grasses si l’on consomme du foie gras ou alors étouffante, car l’on consomme beaucoup de pain. La sensation d’être rassasié se fait alors ressentir alors que ce n’est que le début du repas. Pour éviter cela, il est possible de réaliser des plats délicieux et légers comme par exemple :

- Des entrées à base de poissons ou fruits de mer, riches en protéines, peu caloriques et très digestes (attention à bien choisir des produits extra-frais). Ils ont l’avantage d’être légers et peuvent être accompagnés d’une multitude de saveur : carpaccio de Saint-Jacques à la passion, tartare de daurade à la mangue, huîtres aux saveurs anisées.

- Pour les personnes qui préfèrent la viande : un carpaccio de boeuf à l’Italienne, un tartare de veau au citron vert.

- Et enfin, pour les amateurs de légumes, beaucoup de combinaisons de saveurs sont possibles : velouté de cèpes, crème de panais aux noisettes, velouté de patate douce au lait de coco, velouté de courge aux châtaignes.


Le plat


Le plat principal, si l’on suit les traditions, se compose d’une dinde, d’un chapon, ou de viande de gibier. Généralement, cela s’accompagne de beaucoup de crème, de farces riches et d’accompagnements lourds. Rien de tel pour générer des heures de digestion et douleurs abdominales. Il est possible pour éviter cela, d’allier des repas de traditions et aliments digestes.

-          Si vous cuisinez de la volaille, privilégiez les cuissons à rôtir ou à la broche pour que l’excédent de graisse puisse être éliminé. En ce qui concerne la farce, elle n’est pas indispensable, car on est souvent déçu par sa cuisson sèche ou son manque de saveur. Autant privilégier un accompagnement ou un bouillon qui a du goût.

-          Les accompagnements sont plutôt gras, parfois frits. Il est préférable de les remplacer par des légumes qui vont alléger le repas et être dans la plupart des cas beaucoup plus savoureux.

-          Voici quelques idées de plats de poisson ou de viande : langouste sauce américaine et son riz safrané, navarin de homard, chapon à la broche et purée de légumes anciens, curry de lotte et quinoa épicé, pintade aux cèpes et sa mousseline de céleri-rave.


Le dessert


À ce moment-là du repas, la plupart du temps, l’appétit est déjà bien calmé et souvent la pause digestive est même nécessaire pour pouvoir continuer le repas. Souvent par habitude ou par facilité, la bûche à la crème est le dessert que l’on retrouve généralement sur la table des festivités. Elle n’est pas forcément appréciée et encore moins bien digérée. D’autres recettes peuvent être imaginées, moins sucrées, plus légères et bien plus goûteuses.

-          Si la bûche est présente, il est préférable de remplacer le chocolat, la crème de marrons, la crème au beurre, par des mousses et morceaux de fruits.

-          Des fruits seront plus digestes et absolument délicieux comme des poires pochées, de l’ananas caramélisés, des bananes flambées.

-          Pour les recettes de bûche, une base de génoise à rouler peut se garnir avec une mousse de framboise, elle peut également être glacée aux saveurs exotiques : mangue, passion, banane.


Pour aller plus loin


Une fois le repas terminé, l’idéal est d’instaurer une soirée dansante pour aider à digérer et activer le péristaltisme. En plus de favoriser la digestion, cela amusera les convives. Si dès le lendemain, malgré un repas plus léger, les portions consommées ont été plus importante que d’habitude, il ne faut pas hésiter à se faire aider par la phytothérapie. Les plantes et actifs naturels comme le thym, le tamarin, le cumin, le séné, ou encore la chlorella, seront d’une aide précieuse pour limiter ou soulager tout inconfort digestif.

 

Acti-Digestion

Acti-Digestion

Pour en finir avec les digestions difficiles !

19,90 €
5,5% taxe inclut
Aloe Vera Jus PREMIUM

Aloe Vera Jus PREMIUM

Un trésor de la nature pour votre santé et votre beauté

24,90 €
5,5% taxe inclut
Chlorella

Chlorella

Votre allié contre les toxines

23,50 €
5,5% taxe inclut